Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Éditos du président

L'Édito du Président
Février 2016

L'Édito du Président

« Mesdames, Messieurs,

Après un début d’année animé avec les sollicitations habituelles des collectivités locales, territoriales, du Comité national olympique et sportif français et de notre ministère de tutelle dans le cadre des vœux de bonne et heureuse année 2016, je me suis rendu aux différentes phases des championnats nationaux amateurs afin d’honorer les présidents de comités régionaux et départementaux, les dirigeants de club, les officiels et les arbitres.

J’ai pu observer la qualité des organisations et saluer des équipes de bénévoles qui œuvrent comme toujours à la promotion de notre sport. Les premières phases ont eu lieu à Olhain, Bordeaux puis à Olhain ; les demi-finales à Dinan, Grande-Synthe et Hayange en privilégiant, comme l’année dernière, la mixité de pratique afin de répondre à l’attente de notre ministère de tutelle et de faire la promotion de la pratique féminine.

Les finales auront lieu, pour les féminines, à Aubervilliers avec le soutien du comité régional de boxe d’Île-de-France, le samedi 13 février, et, au Cirque d’Hiver, pour les masculins, le vendredi 19 février.

On peut regretter l’annulation des finales des championnats de France amateurs masculins qui devaient avoir lieu à Noisy-le-Grand, le 20 février, suite aux incivilités qui ont eu lieu, dans cette même salle, lors d’un Championnat de l’Union européenne. Ces comportements inacceptables nous mettent en difficulté vis-à-vis d’une municipalité qui contribuait à la promotion de la boxe, ce qui est fort regrettable. Fort heureusement, la salle mythique du Cirque d’Hiver permettra aux boxeurs d’évoluer dans des conditions optimales grâce à l’organisateur MK Events et avec un soutien médiatique indispensable.

Après les finales des championnats nationaux, nous pourrons consacrer une grande partie de nos moyens humains et financiers à la préparation de l’échéance olympique. Les stages de Font-Romeu et de La Havane, programmés en ce mois de janvier, avaient justement pour objectif de mobiliser le collectif olympique dans l’optique des échéances internationales à venir. L’individualisation de la préparation devra faire partie du quotidien des entraîneurs nationaux avec des sportifs déjà qualifiés par le biais de l’APB ou de l’AOB, d’autres en quête de qualification lors des tournois de qualification ou lors des championnats du monde féminins.

Le haut niveau est la vitrine de la Fédération mais le renouvellement des collectifs passe par un développement harmonieux au niveau de nos clubs. C’est pour cela que la Fédération est particulièrement présente au travers des actions définies dans le cadre de la convention d’objectifs signée avec notre ministère de tutelle.

Notre volonté d’être présents dans le plan fédéral Citoyens du sport, dans les hôpitaux à travers la BEA comme outil thérapeutique, via le projet de développement fédéral DEFIS Boxe mais aussi de favoriser la promotion de la boxe féminine ainsi que la sensibilisation du monde universitaire à nos pratiques répond à notre souhait d’augmenter le nombre de clubs et de licenciés.

Le suivi social de nos sportifs de haut niveau fait partie de notre quotidien. En parfaite concertation avec la Direction des Sports, la Mission d’optimisation de la performance, le cabinet du secrétaire d’État aux Sports, nous recherchons les solutions adaptées pour que nos sélectionnés olympiques bénéficient d’un contrat d’image avec l’une des entreprises impliquées dans le Pacte de Performance.

Enfin, la réunion concernant la mise en place de la ligue de boxe professionnelle s’est tenue dans les locaux du ministère des Sports, le 28 janvier 2016. Charles Dumont, ex-Directeur technique national de notre fédération et actuel Directeur du Creps de Guadeloupe, sera missionné comme préfigurateur afin de rendre le dispositif de cette ligue professionnelle opérationnel dans le délai raisonnable d’une année.

Cordialement. »

Le Président de la FFB

André Martin
 


Retour aux éditos du président