Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Éditos du président

L'Édito du Président
Octobre 2016

L'Édito du Président
« Mesdames, Messieurs,
 
En ce début de saison sportive chargé pour l’ensemble des instances affiliées à la Fédération française de boxe, il nous faut nous mettre au travail pour faire face à cette dynamique positive autour de notre discipline.
 
Les clubs et les écoles de boxe, dans leur ensemble, ont anticipé l’afflux de nouveaux licenciés post-Jeux olympiques pour accueillir dans d’excellentes conditions ces néo-pratiquants. La majorité des comités régionaux ont également bien joué le jeu puisqu’à ma demande, ils ont licencié le plus tôt possible les adhérents afin de pouvoir organiser les assemblées générales électives dans les plus brefs délais. Les premières élections régionales ont eu lieu avec des résultats variés. Certains comités ont profité de cette échéance pour se restructurer tandis que d’autres, fonctionnant somme toute très bien, conservent la même ossature pour capitaliser sur le travail accompli ces quatre dernières saisons. J’ai pu moi-même constater l’excellente organisation de ces assemblées générales en me déplaçant dans quelques comités régionaux où j’ai été invité. Je remercie d’ailleurs les différentes structures qui ont souhaité ma présence lors de ces rassemblements.
 
D’un point de vue sportif, il nous faut continuer à assurer la transition entre les boxeurs les plus expérimentés et les jeunes pousses qui ont pour objectif de performer lors de cette nouvelle olympiade. Cette relève a déjà pu montrer son talent lors des championnats du monde universitaires de Chiang Maï, en Thaïlande, puisqu’avec quatre médailles (deux d’argent et deux de bronze), le contrat est pleinement rempli pour la première compétition majeure de cette nouvelle olympiade.
Au niveau national, les Championnats de France amateurs se profilent rapidement. Alain Ibos et son équipe de la CNBA effectuent un très bon travail pour parvenir à la meilleure formule. Il faut continuer à profiter de cet élan olympique pour faire évoluer le niveau de nos athlètes et les tirer vers l’excellence.
 
En ce début de mois d’octobre, j’ai également une pensée pour deux grandes championnes qui, à l’instar de nos médaillées olympiques Estelle Mossely et Sarah Ourahmoune, jouent un rôle majeur dans l’exposition et le développement de la boxe féminine. Anne-Sophie Mathis, qui a échoué dans sa quête du titre mondial unifié, a toujours été exemplaire dans sa manière de promouvoir la discipline. Je suis heureux qu’elle ait pu boucler la boucle devant une salle comble et lors d’un gala digne des plus grandes soirées. Une pensée également pour Gaëlle Amand qui, pour sa première tentative mondiale en WBA et WBC, a fièrement représenté les couleurs tricolores, qui plus est à domicile, à Cergy-Pontoise. Ces exemples d’abnégation sont une force pour notre Fédération et je tiens à les en remercier.
 
L’exigence, la rigueur et la persévérance mènent à l’excellence. En travaillant ensemble et en totale intelligence, le noble art ne pourra qu’en sortir grandi.
 
Cordialement ».
 
Par André Martin
 
Président de la FFB

Retour aux éditos du président