Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Éditos du président

L'Édito du Président
Février 2017

L'Édito du Président
Mesdames, Messieurs,
 
« Dans le précédent édito, je présentais, au nom de la Fédération française de boxe, mes vœux de bonne santé pour tous. En février, nous avons perdu l'un des nôtres, à savoir, notre ami Daniel Talon qui a présidé de longues années le comité régional d'Île-de-France et qui était également le vice-Président délégué de la Fédération française de boxe. Une figure emblématique de la boxe, un homme toujours égal à lui-même. Certains d’entre nous auraient aimé lui rendre un dernier hommage mais nous avons respecté le désir de ses enfants qui souhaitaient que les obsèques aient lieu en comité restreint, sans fleur ni couronne. Qu’il repose en paix.
 
Je vous annonçais également, dans le magazine fédéral du mois de janvier, que je souhaitais me présenter de nouveau à la présidence de la FFB afin de poursuivre, dans la lignée de l'olympiade précédente, une politique de développement appelée à connaître, après le succès historique des JO de Rio, une vraie réussite, que ce soit auprès du public féminin de plus en plus intéressé par notre discipline ou d’une population qui vient également rechercher une approche non compétitive. Ce qui n’empêchera pas de tout mettre en œuvre pour obtenir des médailles aux Jeux de Tokyo, en 2020.
 
L'Assemblée générale élective du 4 février dernier, à Pantin, m'a permis de présenter un bilan plus que positif, qu’il s’agisse de la rigueur financière, des résultats sportifs exceptionnels obtenus lors des Mondiaux et des Jeux olympiques, de la politique de formation relancée au cours de ces quatre années ou encore, du développement des licenciés et des clubs.
 
Les délégués présents ont conforté l'équipe en place en soutenant très largement, à plus de 80 % des voix, la liste que je représentais. J’en profite pour saluer et remercier les nouveaux venus au sein du Comité directeur fédéral. Je tiens aussi à remercier très sincèrement le Directeur technique national, Kévinn Rabaud, pour son engagement à mes côtés et la mise en œuvre de la politique définie par l'équipe fédérale qui nous a permis de renforcer nos liens avec notre partenaire institutionnel, le ministère des Sports, mais également avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et l'Insep. En cours d'olympiade, nous avons par ailleurs ouvert, au Creps de Nancy, un pôle pour les cadets et les juniors en formation. Kévinn a souhaité, après cette olympiade réussie, nous quitter pour poursuivre sa mission au service de l'État dans le cadre d’autres fonctions qui correspondent à ses attentes. Nous lui souhaitons un franc succès et, bien évidemment, il continuera de suivre à distance l'évolution de son sport de prédilection.
 
L'équipe fédérale s'est renforcée avec l'arrivée de Dominique Nato en tant que vice-Président chargé plus spécifiquement de tous les dossiers internationaux. Son expérience en tant que Directeur technique national et entraîneur national ne pourra que nous servir car il a su, depuis de longues années, tisser des liens d'amitié avec de nombreux pays. Dominique nous apportera une aide précieuse pour que notre Fédération soit opérationnelle, en lien étroit avec l'équipe technique et administrative de Paris 2024.
 
J'ai souhaité, par ailleurs, conserver auprès de moi, celles et ceux qui, au quotidien, m'ont apporté leur soutien, surtout les présidents des commissions nationales qui, depuis quatre ans, ont su faire passer un message de confiance et de service auprès de tous nos licenciés et se sont engagés pour que notre Fédération se développe harmonieusement sur l’ensemble des territoires.
 
Je me suis, en outre, entouré de nouveaux dirigeants plein d’idées nouvelles qui, je l’espère, feront avancer plus vite nos projets à l’encontre de quelques éléments perturbateurs qui n’ont aucun projet ni idée valable. Leur seul projet critique est la rancune, en essayant par tous les moyens tendancieux de vouloir déstabiliser et perturber le bon fonctionnement de notre Fédération.
 
Le succès des derniers JO mais également la volonté de certains boxeurs de poursuivre leur carrière en tant que professionnels ou au sein de la franchise WSB dont Brahim Asloum est le Président, a permis de susciter un réel intérêt des médias, notamment du groupe SFR Sport qui soutiendra des opérations fédérales en mettant en valeur bon nombre de manifestations. Un grand merci au groupe France Télévisions qui nous a fait confiance concernant les finales des Championnats de France amateurs féminins et masculins avec, au total, cinq heures de direct. Une première pour la boxe olympique. Quant à la chaîne L’Equipe, elle poursuivra également ses opérations en direction du noble art avec la retransmission de galas.
 
Notre partenaire institutionnel, le ministère des Sports, devrait également prendre en compte les résultats obtenus par notre Fédération dans les différents secteurs afin de nous apporter une aide supérieure qui, jusqu'à présent, nous situait dans la deuxième moitié des fédérations olympiques. Nous attendons par ailleurs qu'il nous assure un accompagnement supérieur en cadres techniques avec trois postes supplémentaires ouverts au concours.
 
Les compétitions nationales ont évidemment été relancées au cours de cette saison sportive. On ne peut que remercier les équipes de bénévoles qui œuvrent pour que ces organisations connaissent un franc succès.
 
En guise de conclusion, j’encourage tout licencié volontaire et dynamique à s’intéresser aux commissions nationales et fédérales en faisant acte de candidature pour contribuer au développement de notre discipline.
 
Cordialement ».
 
Par André Martin
 
Président de la FFB

Retour aux éditos du président