Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

PJJ

A la découverte du handicap

Milieu Carcéral
Le 02 Mai 2016

 

L'EPM (Établissement Pénitentiaire pour Mineurs) vient d'organiser en son sein une journée handicap. A cette occasion, 12 personnes en situation de handicap se sont rendues dans l'établissement pour plusieurs sessions de boxe et de sarbacane avec les jeunes. Encadrés par les moniteurs et les animateurs du Boxing-Club vauréen, du Montauban Boxe Anglaise, du complexe APEI La Vitarelle et de l'Institut Jacques Besse, les deux groupes ont collaboré durant des créneaux d'environ 1 h 15 dans des ateliers thématiques, tournant autour de l'enseignement des sports pratiqués.
 
 
Le but de ce projet est de susciter chez la personne détenue une prise de conscience et un élan de solidarité face à des personnes souffrant de handicap physique et de déficience intellectuelle. Il s'agissait aussi, à travers cette manifestation, de faire prendre conscience à la personne détenue que son état d'enfermement n'est que provisoire. Il doit réaliser que sa réinsertion est possible et qu'il ne tient qu'à lui de conserver sa liberté future, contrairement à la personne handicapée qui reste prisonnière de son état. Un objectif ambitieux qui semble couronné de succès.
 
« Ils montrent un autre aspect d'eux-mêmes »
 
« Nous sommes très étonnés par la réaction des jeunes, témoigne Nicolas Fernandez, moniteur de sport sur l'EPM et secrétaire général du Boxing-Club vauréen. Ils montrent vraiment un autre aspect d'eux-mêmes devant les personnes à situation de handicap et n'hésitent pas à leur apprendre le sport ou à les assister de façon générale ». L'après-midi a été marquée par l'arrivée de Samir Ziani, champion de France en titre et champion international WBC et WBA, venu interagir avec les jeunes de l'EPM afin de leur apporter un message d'espoir et de solidarité. « J'ai moi-même été un jeune, disons, un peu turbulent, raconte-t-il. J'aurais pu finir dans un établissement de ce genre, mais on m'a tendu la main quand j'en avais besoin. Maintenant, je souhaite moi aussi aider ces jeunes, leur faire part de mon expérience et de mon parcours afin de leur montrer que les gens de l'extérieur sont aussi là pour les soutenir ».
 
Source : LaDépêche.fr

 

 

 

Share |