Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Milieu carcéral

Boxe au centre pénitentiaire

Milieu Carcéral
Le 31 Mai 2016

 

« La boxe permet un apprentissage de la discipline et du respect des règles, d'arrêter les toxiques comme le tabac, d'améliorer le relationnel... Ce sport peut contribuer à la réinsertion des détenus », insiste Marie De Gouville, directrice adjointe du centre pénitentiaire de Caen.
 
 
Un gala de boxe a été organisé, samedi, au centre pénitentiaire. Ici, Romain (de dos), un détenu, est opposé à Brice Yvelin, boxeur amateur
 
« Cela peut aussi servir de défouloir pour les détenus », ajoute Laurent Waterlot, surveillant moniteur de sports dans la prison caennaise. Voilà maintenant trois ans que la boxe anglaise a investi les murs de l'établissement. Dans ce contexte, un gala a été organisé samedi après-midi. Au total, huit combats avaient été programmés. « Six de boxe éducative avec assaut (coups non portés) à chaque fois entre un détenu et un boxeur amateur », précise Laurent Waterlot. Un combat amateur a vu s'opposer Romain, un détenu âgé de 30 ans qui a découvert la boxe au centre pénitentiaire, et Brice Yvelin, boxeur amateur de Pont-Audemer aux 35 combats (25 victoires, 10 défaites). Il s'est soldé par un match nul. Clou du spectacle pour les détenus spectateurs dans le gymnase : ils ont assisté à une rencontre entre professionnels. Le Normand Maxime Beaussire (22 combats pour 21 victoires et 1 nul) et le Burkinabé Brice Bassolé se sont affrontés sur le ring. « C'est une bonne expérience de venir en prison, indique Maxime Beaussire. Et si cela peut donner envie à des détenus de se mettre à la boxe, tant mieux ! ».
 
Par Benoît Lascoux
 
Source : Ouest-France

 

 

 

Share |