Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Milieu carcéral

Retour à Moulins-Yzeure

Milieu Carcéral
Le 14 Décembre 2016

 

Organiser, juger, arbitrer et même combattre : huit détenus, tout récemment diplômés, étaient au four et au moulin, ce samedi, lors du gala organisé par le Noble art moulinois.
 
 
Camille Page (BC Black Cats) et Céline Paez (BC Val de Besbre), se sont affrontés dans le gymnase de la prison. Une première ? © Photo Séverine Trémodeux
 
C'est devenu une tradition. Pour la quatrième fois, le Noble art moulinois et son coach Dimitry Seka ont mis en place un gala de boxe derrière les murs de la prison centrale de Moulins-Yzeure.
 
Deux champions en démonstration
 
Samedi, une vingtaine de boxeurs de l'Allier, des départements limitrophes mais aussi d'Aquitaine étaient au rendez-vous pour ce gala forcément particulier. D'abord pour les combattants extérieurs qui ont traversé une bonne dizaine de portes blindées avant d'atteindre le gymnase de la centrale et son ring. Ensuite parce que pour la première fois des détenus de la centrale n'ont pas seulement enfilé les gants mais ont mis la main à la pâte dans l'organisation globale du gala de boxe éducative, en préambule de celui consacré à la boxe amateur. Juges, arbitres, régulateurs et délégués à tour de rôle, les huit tout récents diplômés de la formation « Boxer, juger, arbitrer », dispensée par Dimitry Seka et Pierre Loquetor, du Boxing club Val de Besbre, ont assuré. « Ils sont sérieux, appliqués, rigoureux, se réjouissait le président du Noble art, Vincent Franque. C'est même d'un meilleur niveau que ce que l'on voit parfois sur des galas à l'extérieur ». Bref, un vrai succès qui appelle d'autres organisations de ce type, pilotées directement par des détenus formés.
 
 
Autre première : l'organisation de deux combats féminins. Mais aussi la venue des multiples champions de France (huit titres à eux deux), et membres de l'équipe nationale, Oualid Belaoura et Anthony Bret, qui ont joué le jeu d'une petite démo. « On est là pour partager et transmettre les valeurs de la boxe », souligne ce dernier. Le vrai fil rouge de cette après-midi pugilistique.
 
Par Kevin Lastique
 
Source : La Montagne

 

 

 

Share |