Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Romorantin-Lanthenay

Le noble art revient en force

Boxe éducative assaut
Le 15 Janvier 2017

 

Romorantin et sa proche région ont longtemps entretenu un rapport privilégié avec la boxe. Depuis quelques mois, le club présidé par Christophe Girard connaît une fréquentation en forte hausse.
 
 
Bruno et Christophe Girard ont longtemps contribué à faire de la boxe un sport très populaire dans le département et plus particulièrement dans le Romorantinais. Mais si le Boxing club local connaît un net regain d'intérêt depuis quelques mois, c'est grâce à un couple en or (olympique). Les images d'Estelle Mossely dans les bras de Tony Yoka, son chéri, ont fait le tour de la planète. Des moments d'intense émotion qui ne sont pas passés inaperçus, tout comme les six médailles décrochées par les boxeurs français. À Romorantin, Sedat Puskullu, lui aussi ancien champion, et Jean-Claude Duquenet ont dû adapter les séances d'entraînement en fonction d'une forte hausse d'adhérents. « Nous sommes passés de 30 à 50 licenciés, cette hausse se vérifie aussi bien chez les jeunes en boxe éducative que dans les rangs des seniors », relatent les éducateurs.
 
Des entraînements tous les jours de la semaine
 
Pour Christophe Girard, l'extraordinaire parcours brésilien n'est pas le seul déclencheur. « La prise de fonction de Sedat Puskullu en milieu d'année dernière a largement contribué au succès constaté aujourd'hui. Le formidable parcours des boxeurs tricolores à Rio a fait le reste ». À voir Sedat Puskullu au four et au moulin durant 1 h 30, on comprend que les adeptes du noble art en redemandent. « Nous avons été amenés à nous réorganiser en étalant les entraînements tous les jours de la semaine, y compris le samedi », précise l'entraîneur. Avec Dylan et Laurent Duquenet - deux jeunes qui sont en passe de disputer les phases finales du championnat de France de leur catégorie - comme leaders, le club solognot va participer en force au gala qu'il organise le vendredi 3 mars (lire ci-contre). Pour les plus jeunes, âgés de 6 ans à 14 ans, le nombre a également considérablement augmenté. Jean-Claude Duquenet qui les entraîne tous les mardis et vendredis, prépare 25 jeunes à la boxe éducative. Des rencontres se disputent régulièrement pour familiariser ce petit monde à monter sur le ring, suivant des règles adaptées à leur âge. Avec ce travail de fond entrepris, il ne serait pas étonnant de retrouver d'ici quelques années un ou plusieurs boxeurs qui se distinguent sur le plan national.
 
Cor. NR : D.C.

 

 

 

Share |