Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

CFA seniors femmes

Lagmiry réussit son pari

Boxe olympique
Le 12 Février 2017

 

La Tourangelle, licenciée au club de Chambray, a réussi son retour au plus haut niveau en devenant championne de France au Havre, surclassant son adversaire, Maryam Sidibé.
 
 
Il n'y a pas eu photo hier soir au Havre. Gihade Lagmiry est redevenue championne de France en dominant de la tête et des épaules Maryam Sidibé, la jeune boxeuse qui monte. La Parisienne, qui avait battu Cindy Vastine en demi-finale, est tombée sur une Tourangelle qui a démontré au public normand que la boxe était bel et bien un noble art. Elle a su se jouer de la plus grande allonge de son adversaire et, après une première minute de combat où elle prit la température, Gihade Lagmiry est montée en puissance, plaçant deux coups droits qui ont refroidi sa rivale. Bien conseillée par son entraîneur et mari, Tony Geraldo, Gihade Lagmiry a su alterner avec bonheur crochets droits et uppercuts du gauche, démontrant une grande sérénité. Le troisième round fut du même tonneau avec une Lagmiry expérimentée face à une adversaire plus brouillonne. Dans le quatrième round, Maryam Sidibé jeta toutes ses forces dans la bataille, mais la Tourangelle contrôla aisément le combat, remportant une victoire à l'unanimité des juges.
 
 
Après le combat, interrogée par les médias qui évoquaient les… Jeux de Tokyo, Gihade confirma toute sa lucidité et son intelligence. Médecin urgentiste à l'hôpital Trousseau et au Samu à Tours, elle rappelait qu'elle venait de loin, rappelant qu'elle avait arrêté la boxe car conjuguer sport, études et travail était devenu impossible. « Et si je suis revenue aujourd'hui, c'est parce que l'envie était là. Mais je n'oublie pas non plus que mes collègues de l'hôpital m'ont aidé pour mes gardes, que ma mère garde mon enfant ce soir et que mon mari entraîneur a fait des sacrifices, comme moi, pour ce retour ». Gihade Lagmiry, une grande championne, la classe et un honneur pour la boxe féminine.
 
Par Jean-Éric Zabrodsky
 
Source : La Nouvelle République
 
Crédit photos : Eric Balendent.

 

 

 

Share |