Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Professionnels

Boxe Team SFR est née

Boxe professionnelle
Le 13 Juin 2017

 

SFR a beau être une chaîne jeune, elle a misé sur le noble art dès ses débuts. Dans la continuité de cette stratégie à laquelle elle demeure plus que jamais fidèle, elle a officiellement lancé, le 12 juin, la Boxe Team SFR avec un leitmotiv : accompagner les boxeurs tant au niveau médiatique que sportif.
 
 
Directeur de SFR Sport, François Pesenti explique cette démarche qui se veut globale : « L’idée, pour SFR, est d’apporter la cerise sur le gâteau au dispositif qui existe déjà. Pour cela, notre ambition a été de créer notre team et de monter nos soirées. Nous avons tous été impressionnés par le boulot réalisé par la Team Solide aux JO de Rio. Maintenant, place à la boxe professionnelle et au Team SFR. S’il n’y a plus de Team Solide, il faut, en revanche, que cet esprit demeure chez les professionnels. Notre ambition est en effet que ce soit une équipe avec toutes les valeurs qui ont déjà été véhiculées et que ses membres puissent mener leur carrière professionnelle dans les meilleures conditions possibles. C’est ce que nous voulons garantir à tous les membres de la Team. »
 
 
Et ce, à moyen, voire à long terme. On l’aura compris, il s’agit de bâtir et non pas seulement de faire un coup le temps d’un été indien. « C’est un projet de longue haleine, confirme François Pesenti. Nous partons au minimum pour quatre ans. Et nous espérons qu’avec la plupart de nos boxeurs, il se poursuivra bien au-delà. L’image d’un boxeur est très importante. Il doit être populaire et emporter le public derrière lui. Le boulot de nos équipes sera justement de faire connaître ces boxeurs et de suivre leur carrière. Nous parlons là d’une aventure de sport. Nous sommes là pour accompagner les boxeurs, ce que nous ferons au quotidien en écrivant leur histoire, en la portant aux yeux et aux oreilles du grand public et en en faisant de beaux champions aimés, appréciés et proches des Français, lesquels se retrouveront dans leurs exploits. » Avec, à la clef, des soirées qui soient des « soirées de référence sur le marché français ».
 
« Apporter ce dont la boxe en France a besoin »
 
Pour cela, la Boxe Team SFR a donc été mise sur pied, ses membres s’étant engagés avec Brahim Asloum et sa société, Asloum Event. « Avec SFR, nous avons voulu avoir un éventail le plus large possible et montrer au public, ce qu’est la boxe, explique le médaillé d’or aux JO de Sydney. Nous essayons d’apporter ce dont la boxe en France a besoin, c’est-à-dire avoir des structures mais également donner aux athlètes les moyens de progresser et la possibilité de s’exprimer le plus souvent possible dans le cadre de nos organisations. »
 
 
Cinq athlètes ont, à ce jour, été enrôlés. Tout d’abord, le fer de lance de la troupe, Yvan Mendy qui vise le titre mondial en légers, lui qui est classé numéro quatre par l’IBF. « Quand je vois les boxeurs de haut niveau dans ma catégorie, honnêtement, je ne suis pas impressionné et je me dis que je peux faire la même chose », assure-t-il. « Yvan s’est fait tout seul et a monté les échelons les uns après les autres, renchérit Brahim Asloum. C’est un boxeur performant, vaillant, très technique et qui a du cœur. Je ne comprenais pas pourquoi de grands promoteurs ne s’occupaient pas de lui. Je crois que dans les prochaines années, il sera l’un des plus grands boxeurs français. Il a les qualités pour cela. Et puis c’est un garçon remarquable. »
 
 
Deuxième recrue de prestige, le vice-champion olympique des légers, Sofiane Oumiha, qui briguera l’or aux prochains championnats d’Europe et du monde amateurs. « Je suis serein. Même si je suis attendu, je n’ai pas de pression supplémentaire car j’ai confiance dans le travail que j’ai effectué », affirme le Toulousain. Qui aura l’occasion de côtoyer son compère de la Team Solide, Mathieu Bauderlique. « Mathieu est un boxeur complet et très intelligent. Il a les qualités des plus grands boxeurs de la planète dans cette catégorie. Il n’y a plus beaucoup de choses à revoir dans sa boxe. Il va décoller », affirme Brahim Asloum. Premier point de passage dans le collimateur, le titre européen.
 
13ème Round, la nouvelle émission hebdomadaire
 
Troisième et dernier olympien, Christian M’Billi qui, bien qu’il se soit engagé, au Canada, avec le Groupe Yvon Michel (GYM), a également rejoint la Boxe Team SFR dans le cadre d’un partenariat 50-50 entre le GYM et Asloum Event. Une configuration qui permettra au quart de finaliste des JO de Rio de faire carrière tant en Amérique du Nord que dans l’Hexagone où il devrait combattre le 12 octobre puis en décembre prochains.
 
 
Mais ce quatuor ne serait rien sans une présence féminine qui en fait un quinté de choix. En l’occurrence, celle de la championne du monde WBF des plumes, Angélique Duchemin. « Elle est performante et a montré qu’elle est efficace, justifie Brahim Asloum. On croit en elle car elle a tous les atouts. Angélique sera une très belle ambassadrice de la boxe féminine  Avec elle, l’objectif est d’aller chercher un titre mondial dans une fédération majeure. »
 
 
Premier rendez-vous de la Boxe Team SFR, la réunion intitulée The Mission, qui se tiendra, le 24 juin, à Pont-Sainte-Maxence. Au programme, le championnat WBC silver des légers qui mettra aux prises Yvan Mendy et l’Argentin Javier Clavero, le championnat d’Europe par dérogation des super-plumes entre Guillaume Frénois et l’Espagnol Rudi Encarnacion et enfin, le championnat de France des moyens qui verra le challenger, Karim Achour, défier Kamel Abdesselam dans l’espoir de s’emparer d’une neuvième ceinture nationale.
 
 
Par ailleurs, le dispositif déployé par SFR comprend une nouvelle émission hebdomadaire baptisée 13ème Round. Diffusée chaque jeudi, à 19 h 00, sur SFR Sport 2, sa ligne éditoriale consistera, sous forme d’entretiens et de reportages in situ, à donner à voir les pugilistes tricolores, ces sportifs pas comme les autres dont l’itinéraire personnel les a extraits du commun des mortels.
 
Par Alexandre Terrini
 
Mise en ligne par Olivier Monserrat-Robert
 
Crédit photos : Karim de la Plaine

 

 

 

Share |