Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Lundi 10 juillet 2017

Boxe pour gérer les addictions

Insertion et cohésion sociale
Le 10 Juillet 2017

 

En collaboration avec le Kairn 71, centre de prévention des addictions, le Ring olympique Chalonnais va participer au projet d’éducation par le sport “Pas A Pa”. Les cadres du Ring olympique Chalonnais ont échangé avec deux intervenants du Kairn 71 en vue d’intégrer des jeunes atteints d’addictions.

 
« Nous, c’est le sport qui nous a sauvés des influences. » C’est ce qu’explique Saïd Fergani, président du Ring olympique Chalonnais. Depuis 20 ans, le club mène des projets de boxe éducative, sans frapper l’adversaire, auprès des maisons de quartiers. Aujourd’hui, c’est au projet national “Pas A Pa” qu’adhère l‘association. En partenariat avec l’Union française des œuvres laïques d’éducation (UFOLEP) et le centre de prévention des addictions Kairn 71, les cadres du club de boxe recevront donc quatre adolescents atteints d’addictions pour des séances d’entraînement.
 
Faire rentrer les jeunes dans un cadre
 
« L’idée, c’est de faire rentrer des jeunes qui ont des problèmes d’addictions dans un cadre », explique Donovan Creusot, intervenant en prévention des addictions au Kairn 71. Avec Adeline Weiss, les cadres du club de boxe et Mathieu Kuhar-Muller, responsable UFOLEP, ils ont mis en place une formation croisée pour préparer la venue des adolescents et sensibiliser les cadres aux problèmes d’addictions et à la façon de gérer les jeunes. « Vu vos valeurs et votre philosophie, travailler avec votre club était une aubaine », rajoute Donovan.
 
 
 
Les quatre adolescents sélectionnés participeront à des entraînements avec les cadres du Ring olympique Chalonnais. Pour cela, ils rencontreront les membres du club sportif, puis signeront une charte, avant de s’engager pour commencer les séances à partir d’octobre. Entre-temps, le club commencera son projet de prévention de la délinquance.
 
Source : Journal de Saône et Loire
 
Crédit photos © Axel Matisse

 

 

 

Share |