Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Mothmora - Achour, acte 4

Boxe professionnelle
Le 05 Septembre 2017

 

Pour son combat de rentrée, le 21 octobre, Michel Mothmora aura un défi de taille au programme : destituer Karim Achour sur le ring blésois.
 
 
Lors de leur dernier combat, en novembre 2014, Mothmora s'était incliné de justesse face à Achour sur décision majoritaire. Photo archives cor. NR, Nicolas Derré
 
Un peu plus de trois mois se sont écoulés depuis que Michel Mothmora a perdu sa ceinture mondiale WBF face à l'Argentin Diego Diaz Gallardo, sur son île natale de la Martinique. Alors que le boxeur licencié au CP Blois vient de réintégrer le classement national des moyens (à la 10e place), il va griller tous ses devanciers pour disputer le titre de champion de France face à une vieille connaissance, le Picard Karim Achour (30 ans).
 
Achour mène trois victoires à zéro
 
Ce dernier a été champion de France de 2012 à 2015, ajoutant également une couronne européenne EBU-UE en octobre 2015 en battant Moez Fhima, avant d'être suspendu pour dopage, même s'il a toujours clamé son innocence. Le 24 juin dernier, il a en effet reconquis « sa » ceinture nationale face à Kamel Abdesselam, l'emportant par décision unanime. Observateur attentif de ce duel à distance, Mothmora a sauté sur l'occasion pour faire une proposition à Achour. « Nous lui avons fait une offre, nous avons négocié avec lui et il a accepté une défense de titre le 21 octobre, au Palais des sports de Blois, jubile Michel Mothmora. Ce n'est pas n'importe qui, Karim a prouvé qu'il était un très grand boxeur. Et j'ai encore en travers de la gorge notre dernière rencontre, où je n'étais pas du tout d'accord avec la décision. » Mothmora et Achour vont en effet se retrouver pour la quatrième fois en combat officiel, la troisième fois avec une ceinture nationale au bout. Lors de leur dernier affrontement, en novembre 2014, Achour l'avait emporté par décision majoritaire. Il y aura donc de la revanche dans l'air pour le boxeur qui va devenir totalement Blésois dans quelques semaines. « Je vais déménager à Blois. Je continue de m'entraîner à la salle du CP Blois avec les coachs du club, notamment Mustapha El Haoudar. » Du point de vue professionnel, il est également en passe d'obtenir un mi-temps, ce qui lui permettra de disposer de plus de temps pour s'entraîner afin d'aborder dans les meilleures conditions cet immense défi, à 37 ans.
 
Par Paulin Aubard
 
Source : La Nouvelle République

 

 

 

Share |